© 2019 Naturostéo

Contacter nous pour plus d'information

Ouverture

Lundi - Vendredi 8H - 19H30

Samedi 8H30-12H30

 

La Médecine Traditionnelle Chinoise

Petite histoire de la médecine chinoise

La Médecine Traditionnelle Chinoise est riche de plus de 2000 ans d'expériences. 2000 ans pendant lesquels les médecins chinois ont patiemment consignés les observations cliniques recueillis dans leur pratique et les ont compilées sous forme d'ouvrages savants mis à la disposition des générations futures. Les deux ouvrages de référence que tous praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise se doit d'avoir lu sont le Su Men (les questions simples) dans lequel le mythique l'Empereur Jaune interroge son médecin personnel pour qu'il lui explique les bases théoriques de son art médical et le Ling Shu (l'axe spirituel) qui traite plus spécifiquement de l'acupuncture.

Cette médecine à part entière est longtemps restée inconnue des occidentaux. Au grée des échanges commerciaux et/ou des ambassades avec l'Empire du Milieu, des brides d'informations ont commencé à nous parvenir. Mais, il faudra attendre Georges Soulié de Morant pour que son usage commence réellement à se diffuser en France. Georges Soulié de Morant, a effectué plusieurs séjours en Chine au début du vingtième siècle. Une anecdote raconte qu'il s'est intéressé à la Médecine Chinoise après avoir été témoin de son efficacité pour juguler une épidémie de choléra débutante dans le port de Shanghai. Est ce la réalité? Peut être. Toujours est il qu'en 1927, il rencontre le Dr Paul Ferreyrolles, avec lequel il s'associe, et réoriente sa carrière vers la diffusion de la médecine chinoise et particulièrement de l’acupuncture. Il publie ses deux premiers livres sur l’acupuncture en 1934, puis commence la rédaction de "l'Acuponcture chinoise". En cinq volumes, sur un total de plus de 1000 pages, ce livre, publié en 1957, expose l'ensemble des connaissances de l'auteur, initialement acquises en Chine ou ultérieurement développés en France. Cet ouvrage fera référence jusque dans les années 1980 et aura permis une large diffusion des idées et principes de l'acupuncture. Depuis, l'enseignement de l'acupuncture s'est structuré avec, d'une part des diplômes universitaires réservé aux médecins et aux sages femmes, et d'autre part, de nombreuses écoles privés qui offrent une formation de qualité aux praticiens non médecin.

L'Acupuncture Traditionnelle Chinoise

L'Acupuncture Traditionnelle Chinoise utilise le savoir millénaire de la médecine chinoise. Selon la médecine chinoise, le corps humain est parcouru par un réseau de méridiens dans lesquels circule l'énergie vitale du corps, appelée Qi. Si cette énergie vitale circule en quantité et en qualité suffisante alors un état de bonne santé se manifeste. Si ce n'est pas le cas, les désordres énergétiques correspondants aux vides ou aux plénitudes de cette énergie vitale peuvent entraîner, avec le temps, l'apparition de symptômes physiques plus gênants.

Le but de l'acupuncture traditionnelle est de maintenir ou de rétablir l'harmonie de la circulation énergétique permettant ainsi de stimuler les capacités d'auto guérison du corps et de favoriser le maintien ou le retour vers un état de bonne santé.

L'acupuncture traditionnelle est donc complémentaire aux actions des autres praticiens de santé mais ne saurait en aucun cas remplacer les compétences et le savoir-faire de la médecine scientifique.

 

Le Tui Na

Cette branche de la médecine chinoise est une manière de mobiliser et d'agir sur le Qi d'une personne en manipulant certaines parties de son corps avec les mains. Tui Na est le terme couramment utilisé en France pour désigner les massages énergétiques de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Cependant, cette dénomination est incomplète. En effet, le massage énergétique de la Médecine Traditionnelle Chinoise se compose du TUI NA (Tuī Ná - "saisir" et "pousser")  et de l'AN MO (Àn Mó - "appuyer, presser" et "frotter").

Ces deux termes désignent un traitement énergétique complet construit sur une base de multiples techniques de massage datant de plus de deux siècles. En Chine, cette méthode de traitement est aujourd'hui fréquemment utilisée dans des services de pédiatrie, traumatologie, gynécologie, médecine interne et externe etc..

Elle a pour base des principes fondamentaux de la philosophie chinoise, mais aussi de la diététique chinoise, de l'acupuncture, de la phytothérapie et même du Qi Gong. Le Tui Na ne se limite pas qu'à la pression sur les points d'acupuncture ou sur les trajets des méridiens principaux. En effet, il est acteur sur des zones bien plus étendues comme celui des méridiens tendino-musculaires ou tout simplement sur des points Ashi, c'est à dire des points spontanément douloureux. Ainsi, via le travail effectué sur le QI en surface, le Tui Na va mobiliser le Qi en profondeur. Il joue donc un rôle sur les fonctions des organes et des entrailles. 

Les influences du Tui Na sur l'état physiologique ou pathologique sont principalement de :

  • Favoriser la circulation du Qi et du sang, dégager les méridiens et les collatéraux 

  • Régulariser les fonctions des organes et des entrailles 

  • Lubrifier les articulations et favoriser leurs fonctions (exemple: dissiper les gonflements, nourrir les tissus locaux, corriger l'adhérence et la position des ligaments, des os et des articulations) 

  • Renforcer la résistance du corps contre les maladies (activation du Qi et sang dans les Zangfu, renforcer le YangQi en surface et le YingQi en interne). 

Comment se déroule une séance

Lors de la première visite un temps assez long est consacré à la compréhension du terrain énergétique du consultant. Lors de cet entretien, sont abordés les motifs ayant poussés à consulter, les habitudes alimentaires, le vécu émotionnel, professionnel ou familial, les antécédents médicaux, etc... Cet échange est ensuite complété par un examen de la langue et la prise des pouls chinois afin de confirmer ce qui a pu être mis en lumière par rapport aux éventuels désordres énergétiques existants. Puis, la stimulation réflexe des points de l'acupuncture traditionnelle et/ou des conseils d'hygiène de vie viennent compléter la séance. Pour réaliser cette stimulation réflexe, j'utilise couramment des acupressors, des aimants, de l’acugel ou des huiles essentielles. L'utilisation d'aiguilles est parfois incontournable, car elle permet d'amplifier l'efficacité énergétique de la stimulation réflexe. Lorsqu’il y a utilisation d’aiguilles, celle-ci sont évidemment des aiguilles stérilisées à usage unique.

Et la prise en charge des frais

Il ne peut y avoir de prise en charge par votre caisse d'assurance maladie. Toutefois, comme pour l'ostéopathie, de plus en plus de mutuelles acceptent de participer à ces frais de santé. N'hésitez pas à demander un reçu et à consulter votre mutuelle pour connaître les conditions de remboursement.