© 2019 Naturostéo

Contacter nous pour plus d'information

Ouverture

Lundi - Vendredi 8H - 19H30

Samedi 8H30-12H30

 

Ostéopathie :

Enfance et adolescence

La petite enfance et l’enfance

Elles vont  de 2 à 7 ans environ pour la petite enfance et de 7 à 12 ans pour l’enfance
Les problématiques de ces âges sont diverses. Elles comprennent :

  • Les chutes fréquentes

  • Les troubles du sommeil

  • L’anxiété qui apparaît souvent vers 6 ans

  • La difficulté à la concentration

  • Les douleurs de croissance


    Toutes ces manifestations sont souvent  l’expression d’une restriction tissulaire, tant au niveau crânien que ostéoarticulaire, que l’ostéopathe s’attache à libérer.


    A cet âge, l’action préventive de l’ostéopathe est très importante. Ce dernier vérifie que rien ne laisse présager l’apparition d’une déformation ou d’une attitude positionnelle vicieuse de la colonne, due à de possibles attractions tissulaires en lien avec des restrictions de mobilité importantes sur certaines zones du corps. Une déformation, une attitude positionnelle vicieuse (torticolis, plagiocéphalie, scoliose...)

 

Préadolescence et adolescence

    C’est une période ou les cartables sont très, très lourds. Cela entraine souvent des maux de dos que l’ostéopathe saura soulager en libérant les zones restreintes.
    Cette période de la vie est gouvernée par un bouleversement hormonal  important. C’est un âge de fragilité émotionnelle. Le travail notamment de la sphère crânienne apporte un apaisement, un mieux-être à ces jeunes adolescents.
    Les jeunes filles souffrent souvent de douleurs au bas ventre liées à l’apparition des règles. L’ostéopathe « dénoue » les tensions viscérales et limite ainsi les douleurs.
    Et c’est bien entendu l’âge de l’appareil dentaire… Nous conseillons classiquement un contrôle de l’enfant et plus particulièrement de sa sphère crânienne avant la mise en place de l’appareil dentaire. Puis nous contrôlons l’enfant quelques mois après sa pose. Cela permet d’éviter l’apparition  de maux de tête dus à la force mécanique qui s’exerce sur la face, mais aussi de limiter les pertes d’équilibre, les troubles du sommeil qui peuvent être causés par l’appareil.